Security Council Press Statement on Afghanistan

21 August 2012 | Uncategorized

New York – The members of the Security Council condemned in the strongest terms the coordinated terrorist attacks on 14 and 15 August 2012 in various parts of Afghanistan, causing numerous deaths and injuries of mostly civilians.

The members of the Security Council expressed their deep sympathy and condolences to the families of the victims and to the people and Government of Afghanistan. They wished the injured a speedy recovery.

The members of the Security Council commended the Afghan National Security Forces for their effective action.

The members of the Security Council underlined the need to bring perpetrators, organizers, financiers and sponsors of these reprehensible acts of terrorism to justice, and urged all States, in accordance with their obligations under international law and relevant Security Council resolutions, to cooperate actively with the Afghan authorities in this regard.

The members of the Security Council reiterated their serious concern at the threats posed by the Taliban, al-Qaida and illegal armed groups to the local population, national security forces, international military and international assistance efforts in Afghanistan.

The members of the Security Council reaffirmed that terrorism in all its forms and manifestations is criminal and unjustifiable, regardless of its motivation, wherever, whenever and by whomsoever committed, and should not be associated with any religion, nationality, civilization or ethnic group.

The members of the Security Council reaffirmed the need and reiterated their determination to combat by all means, in accordance with the Charter of the United Nations and all obligations under international law, in particular international human rights, refugee and humanitarian law, threats to international peace and security caused by terrorist acts.

The members of the Security Council reiterated that no terrorist act can reverse the path towards Afghan-led peace, democracy and stability in Afghanistan, which is supported by the people and the Government of Afghanistan and the international community.

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur l’Afghanistan

Le Président du Conseil de sécurité, Gérard Araud (France), a fait aujourd’hui la déclaration à la presse dont le texte suit :

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté les attentats terroristes coordonnés qui ont été perpétrés les 14 et 15 août en divers lieux d’Afghanistan, faisant de nombreux morts et de nombreux blessés, surtout parmi la population civile.

Les membres du Conseil ont exprimé leur profonde sympathie et présenté leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement afghans. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Les membres du Conseil ont salué l’action efficace menée par les Forces nationales de sécurité afghanes.

Les membres du Conseil ont souligné la nécessite de traduire en justice ceux qui avaient commis, organisé, financé ou commandité ces actes de terrorisme inqualifiables et ont demandé instamment à tous les États Membres de coopérer activement avec les autorités afghanes à cette fin, conformément aux obligations qui leur incombent  en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Les membres du Conseil ont réitéré leur grave préoccupaiton face aux  menaces que représentent les Taliban, Al-Qaida et les groupes armés illégaux pour la population locale, les forces nationales de sécurité, et le personnel militaire et les efforts d’assistance menés par la communauté internationale en Afghanistan.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme,  sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, est criminel et injustifiable, quels qu’en soient les motifs, le lieu, l’époque et les auteurs, et ne saurait être associé à aucune religion, nationalité, civilisation ou groupe ethnique.

Les membres du Conseil ont réaffirmé la nécessité et leur détermination de combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations découlant du droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’aucun acte de terrorisme ne saurait infléchir l’action menée en faveur du processus de paix dirigé par les Afghans, de la démocratie et de la stabilité en Afghanistan, qu’appuient le peuple et le Gouvernement afghans, ainsi que la communauté internationale.