The Secretary-General message on World Tourism Day/ Message publié par le Sécrétaire-Général à l’occasion de la journée mondiale du tourisme

27 September 2012 | Uncategorized

New York – The Rio+20 United Nations Conference on Sustainable Development emphasized that well-designed and well-managed tourism can make a significant contribution to the economic, social and environmental dimensions of sustainable development.  One of the world’s largest economic sectors, tourism is especially well-placed to promote environmental sustainability, green growth and our struggle against climate change through its relationship with energy.

“Tourism and Sustainable Energy: Powering Sustainable Development” is the theme of this year’s World Tourism Day, selected to advance the goals of the 2012 International Year of Sustainable Energy for All.  Hundreds of millions of people around the world depend for income on this energy-intensive sector.  Sustainable energy will allow tourism to continue to expand while mitigating its impact on the environment.

Many in the tourism industry have already shown leadership in developing and deploying clean energy solutions, cutting energy consumption and carbon emissions in some regions by up to 40 per cent through initiatives such as the Hotel Energy Solutions toolkit developed by the UN World Tourism Organization and the UN Environment Programme.  Other concrete advances include the growing use of energy-efficient fuels in air travel, sustainable procurement strategies and increasingly popular carbon offsetting schemes.

Everyone has a role in sustainable tourism.  I commend the tourism community for its growing commitment to sustainable energy.  I also thank the tourists who play their part by off-setting their own carbon emissions, choosing ecologically friendly destinations and providers, or simply by postponing having their towels laundered.  Every action counts.  This year, one billion international tourists will travel to foreign destinations.  Imagine what one act multiplied by one billion can do.

On this World Tourism Day, I appeal to all who work in and enjoy the benefits of this global sector to join in building a more sustainable future for all.

 

FRENCH VERSION

Comme cela a été souligné à la Conférence Rio +20, le tourisme, s’il est pensé et géré de manière responsable, peut participer activement au développement durable, dans ses dimensions économique, sociale et écologique. Il est l’un des secteurs économiques les plus importants au monde et, parce que lié à l’énergie, il constitue une vitrine idéale pour promouvoir la viabilité écologique, la croissance verte et le combat que nous menons contre les changements climatiques.

Cette année, la Journée mondiale du tourisme a pour thème « Tourisme et énergie durable : propulser le développement durable », un thème choisi afin de progresser sur la voie des objectifs définis pour 2012, déclarée Année internationale de l’énergie durable pour tous. Partout dans le monde, des centaines de milliers de personnes vivent des revenus de ce secteur à forte consommation d’énergie. Grâce aux énergies durables, le tourisme pourra continuer à se développer tout en ayant des conséquences moins délétères sur l’environnement.

De nombreux acteurs du secteur touristique jouent déjà un rôle moteur dans le développement et le déploiement de solutions énergétiques propres. Certaines initiatives, telles que l’outil mis au point par l’Organisation mondiale du tourisme et le Programme des Nations Unies pour l’environnement dans le cadre du projet « Solutions énergétiques pour l’hôtellerie », ont permis de réduire la consommation d’énergie et les émissions de carbone de près de 40 % dans certaines régions. Parmi les autres progrès tangibles, on peut citer l’utilisation croissante de combustibles à haut rendement énergétique dans le transport aérien de passagers, les stratégies d’achat responsables et les systèmes de compensation des émissions de carbone, qui sont de plus en plus répandus.

Nous avons tous un rôle à jouer dans le tourisme viable. Je félicite les professionnels du tourisme pour leur volonté croissante de faire appel à l’énergie durable. Je remercie aussi les touristes qui, en réduisant leurs propres émissions de carbone, en optant pour des destinations et des prestataires respectueux de l’environnement, ou en évitant simplement de donner leurs serviettes à laver tous les jours, apportent eux aussi leur pierre à l’édifice. Chaque geste compte. Cette année, un milliard de touristes du monde entier séjourneront à l’étranger. Imaginez ce qu’un simple geste peut changer, s’il est multiplié par un milliard.

En cette Journée mondiale du tourisme, j’exhorte tous les partenaires de ce secteur d’importance mondiale, ceux qui y travaillent comme ceux qui en profitent, à s’unir afin de bâtir un avenir plus viable pour tous.